Le GIP ARRONAX aux côtés des lycéen·ne·s des Pays de la Loire

Publié par Arronax Nantes, le 15 mai 2024   170

Fidèle à son engagement en faveur de la diffusion de la culture scientifique et technique sur le territoire ligérien, le GIP ARRONAX a mené, au cours de l’année scolaire 2023-2024, différentes actions avec des lycéens et leurs enseignants afin de leur faire découvrir le cyclotron Arronax, équipement scientifique de pointe au service de la recherche scientifique et de la production de radionucléides innovants pour la médecine, la diversité des travaux interdisciplinaires menés grâce à lui ainsi que le domaine en plein essor de la médecine nucléaire et ses applications en cancérologie.

Atelier scientifique au lycée Guist’hau (Nantes, Loire-Atlantique)

Vingt élèves de terminale spécialité physique-chimie du lycée Guist’hau à Nantes se sont portés volontaires pour participer tout au long de l’année à un atelier scientifique imaginé et animé par leur enseignant Daniel Balavoine avec la complicité de Guillaume Blain, ingénieur au laboratoire Subatech et qui mène ses travaux expérimentaux au GIP ARRONAX. L’atelier avait pour thème les applications de la radioactivité pour la santé. L’intervention du scientifique au lycée a permis aux élèves de bénéficier d’apports théoriques sur la dosimétrie, la chimie induite par les rayonnements ou encore les nouvelles approches de radiothérapie externe pour lutter contre les cancers. Ils ont ensuite effectué des expériences de dosage en utilisant les méthodes de laboratoire. Manon Evin, doctorante en 2ème année au laboratoire Subatech et qui se destine au métier de physicienne médicale, est également allée à leur rencontre pour présenter son parcours et inviter les lycéens à analyser des films radiochromiques soumis à des irradiations. Mi-mars, les élèves ont été accueillis pendant un après-midi au laboratoire Subatech sur le campus de l’IMT Atlantique à Nantes. Ils ont visité plusieurs salles expérimentales et découvert une série de matériels scientifiques spécifiques et des dispositifs de radioprotection.

Conférence métiers au lycée Notre-Dame (Challans, Vendée)

En janvier 2024, Nadia Audouin et Laurane Léost, respectivement technicienne et ingénieure radiochimistes au GIP ARRONAX, ont donné une conférence devant quelque 250 élèves de première et de terminale du lycée Notre-Dame. Invitées par Elodie Glowacz, enseignante de physique-chimie, les professionnelles ont pris le temps de détailler leurs formations et les rencontres qui ont été déterminantes au fil de leurs parcours. Puis elles ont décrit leurs missions et leur quotidien au GIP ARRONAX, dédiés à la fois à la production de radiosiotopes et de radiopharmaceutiques et à la recherche pour la médecine nucléaire. Elles ont ensuite pris le temps de répondre aux questions des lycéens. Des échanges assurément enrichissants et inspirants tant pour les élèves et leurs enseignants que pour les intervenantes.

Conférence sur la médecine nucléaire aux lycées Caroline Aigle (Nort-s/Erdre, Loire-Atlantique) et Moquet-Lenoir (Châteaubriant, Loire-Atlantique)

Férid Haddad, directeur du GIP ARRONAX, a participé à deux rencontres avec des lycéens de Châteaubriant et de Nort-sur-Erdre. Organisées dans le cadre d’une opération de médiation scientifique du CNRS en partenariat avec l’Académie de Nantes à l’occasion de l’Année de la physique, ces échanges ont pour but d’aider les élèves, notamment ceux éloignés des laboratoires de recherche, à préparer l’épreuve du grand oral du baccalauréat. Les élèves avaient fait en amont des recherches sur des thématiques comme la radioactivité et la radioprotection, le cyclotron Arronax, les radiopharmaceutiques et la médecine nucléaire, en s’appuyant notamment sur le chapitre de l’ouvrage Etonnants infinis (CNRS editions, 2022) intitulé Des radiopharmaceutiques comme ils disent, rédigé par Férid Haddad. Le jour de la rencontre, le physicien a assisté aux présentations des lycéens, a répondu à leurs questions puis leur a parlé de son parcours et des activités menées au GIP ARRONAX. Une centaine d’élèves de première et terminale à Nort-sur-Erdre et 45 à Châteaubriant, ainsi que leurs enseignants, ont participé à ces rencontres.