A la découverte de vos mitochondries : Le rôle de l'alimentation

Publié par Bettina Djerroud, le 23 mai 2023   820

L’équipe MitoLab met en avant la mitochondrie dans son parcours Mitofood. Entre interviews de chercheurs, quiz et vidéos, le parcours propose une visite guidée de la mitochondrie et de ses fonctions.  

MitoLab (laboratoire Mitovasc, Inserm/CNRS/Université d’Angers) est une équipe de recherche située à Angers. Trois grandes thématiques y sont étudiées : la dynamique mitochondriale, le maintien de l’intégrité du génome mitochondrial et le métabolisme mitochondrial.

Dans toutes les cellules du corps, on retrouve de petites particules appelées mitochondries. Ce sont elles qui sont au centre des recherches de l’équipe MitoLab. Elles vont produire de la chaleur, nécessaire au maintien de la température corporelle, et de l’énergie, nécessaire pour les activités du corps humain : bouger, réfléchir, sentir, se régénérer et se reproduire. Pour répondre à la question des liens entre notre alimentation et le fonctionnement de nos mitochondries, on peut comparer les mitochondries à des chaudières.  

Cette question revient à imaginer la différence entre une chaudière qui fonctionne au bois, au charbon, au mazout ou à l’hydrogène… Les réponses concernent le rendement, la pollution et la pérennité de la chaudière. Il en est de même pour les mitochondries : votre choix d’alimentation aura des conséquences sur la fonctionnalité des mitochondries et le maintien de leur efficacité à long terme.” C’est ce qu’explique Guy Lenaers (Directeur de Recherche au CNRS et Directeur de l’Unité MitoVasc) dans le parcours Mitofood*.


Le parcours Mitofood a pour objectif principal de transmettre des connaissances scientifiques sur le rôle de l’alimentation sur la santé des mitochondries et de faire un bilan sur des régimes alimentaires qui visent la mitochondrie.  Il permet donc de mieux percevoir ce qu’il se passe concrètement dans l’organisme lorsque l’on mange et de comprendre comment les mitochondries arrivent à transformer des nutriments en énergie. De plus, il donne la possibilité d’en apprendre davantage sur des régimes qui permettent de maintenir les mitochondries en bonne santé.  Le dispositif est totalement gratuit et en libre accès (https://mitovasc.univ-angers.fr/mitofood). Il est à destination des lycéens et du grand public. Le parcours évoque la digestion, le métabolisme et la respiration cellulaire, l’origine, les rôles et les fonctions des mitochondries ainsi que les maladies qui y sont liées. Le parcours Mitofood propose trois formats ludiques pour avancer. Tout d’abord, il y a des vidéos explicatives créées par le réseau Canopé. Ensuite, on retrouve des interviews des chercheurs de l’équipe MitoLab. Enfin, des quiz qui s’apparentent à des jeux, permettent de souffler entre deux vidéos et de tester vos connaissances.  

Tout au long de ce parcours, nous faisons la rencontre de s chercheurs et chercheuses de l'équipe :  

  • Guy Lenaers (Directeur de Recherche au CNRS et Directeur de l’Unité MitoVasc), 
  • Naïg Gueguen (Ingénieure hospitalier au CHU d’Angers), 
  • Salim Khiati (Maître de conférence à l’Université d’Angers), 
  • Olivier Baris (Chargé de recherche au CNRS), 
  • Valérie Dumas-Desquiert (Ingénieure hospitalier au CHU d’Angers ), 
  • Vincent Procaccio (Praticien hospitalier  professeur des universités à l’Université d’Angers/CHU d'Angers) .

Tous apportent leur expertise et leurs travaux de recherches sont disponibles à côté du parcours.  

Guy Lenaers vous souhaite “une jolie balade au cœur de nos cellules, à la découverte des mitochondries, source de votre énergie quotidienne”. 

*Lauréat en 2021 de l’appel à projets Sciences et Société « Alimentation - Santé » lancé par la région Pays de la Loire, le parcours Mitofood est diffusé en partenariat avec Terre des Sciences. Ce parcours numérique s’adresse aux  lycéens qui y trouveront des compléments aux cours de SVT, et aussi au grand public, curieux d’en apprendre davantage sur l’importance de nos mitochondries. 

Article écrit par Isaora Bacquet, Stagiaire de Master 1 Communication et Culture Scientifiques et Techniques au sein de l’équipe de recherche MitoLab.