Penser le changement climatique au prisme de l’Antiquité classique

Publié par Hélène Biton, le 11 octobre 2022   150

Hésiode, poète du VIIIème siècle avant J-C, fait de son récit "La Théogonie" un texte fondateur de la mythologie grecque : au commencement était le chaos primordial puis vient Gaïa (la Terre) qui enfantera Ouranos (le ciel étoilé) et bien d'autres divinités grecques.

De l’hymne à la déesse Gaia chanté par Hésiode dans sa Théogonie aux visions de catastrophes naturelles décrites par Eschyle dans son Prométhée enchainé, William Pillot, maître de conférence en histoire ancienne au laboratoire TEMOS de l'Université d'Angers, étudie comment la tradition littéraire de l’Antiquité grecque permet-elle de penser et d’affronter le changement climatique et la crise environnementale actuelles ?

La conférence que William Pillot propose dans le cadre de la Fête de la Science, entend créer un temps d’échange avec le public permettant de partager la façon d’exprimer les émotions humaines vis-à-vis du changement climatique et de la crise environnementale (éco-anxiété, colère, sidération, déni, etc.), sur le modèle de la catharsis au cœur de la démarche de la tragédie grecque du théâtre antique.

Cette conférence s’intègre également dans le programme de recherche HESIODE (Histoire et Epistémologie des Savoirs et Idées aux Origines de l’Ecologie) financé par la MSH Ange Guépin de Nantes et le laboratoire TEMOS (Université d’Angers).

Conférence : 15 octobre à 16h au Village des sciences d'Angers (ESEO- 10 boulevard Jeanneteau 49100 Angers).