Mihaela Girtan, son objectif : développer des dispositifs utilisant directement l’énergie solaire sans la transformer

Publié par Hélène Biton, le 6 octobre 2022   240

Majeur de promotion du prestigieux Lycée Costache Negruzzi de Iasi en 1989, en Roumanie, juste avant la chute de Ceausescu, sa famille souhaitait pour elle une carrière de médecin, car la physique n’ouvrait à l’époque aucune perspective. Toutefois, brillante dans cette discipline Mihaela Girtan poursuit son rêve et passe le concours d’admission à la Faculté de Physiques de l’Université Al.I. Cuza de Iasi, en juillet 1989 en étant classée première.

Passionnée de physique depuis son très jeune âge, Mihaela Girtan ne songeait pas à une carrière universitaire, elle rêvait simplement d’étudier et d’enseigner la physique. Plusieurs rencontres lors de son parcours universitaire l’ont encouragées à poursuivre ses études et  l’ont menées à faire une thèse et devenir Maitre-assistant à l’Université Al. I Cuza de Iasi, puis Maître de conférences l’Université d’ Angers.

Mihaela Girtan s’intéresse depuis une dizaine d’années aux dispositifs photoniques et à l’utilisation de l’énergie solaire non seulement pour des dispositifs photovoltaïques classiques qui permettent la conversion de l’énergie solaire en électricité, mais aussi aux dispositifs technologiques révolutionnaires qui permettraient d’utiliser cette énergie directement afin d’éviter ainsi les pertes énergétiques liées à la conversion d’énergie.

Ses recherches « laisse entrevoir la possibilité de remplacer à l’avenir les appareils utilisant des flux d’électrons (téléphones portables, ordinateurs, écrans d’affichages, etc.) avec des appareils équivalents à ceux d’aujourd’hui, mais en utilisant directement des flux de photons » provenant du soleil.

Mihaela Girtan présentera, dans le cadre de la Fête de la Science, une conférence intitulée "Dispositifs solaires du futur" à l'Institut Municipal d'Angers, le mercredi 12 octobre à 20h00.